09/08/2010

Cela continue (suite)

 

Les catastrophes se multiplient :

Dix morts, des milliers d'évacués dans les inondations en Europe centrale

(Belga) Le bilan des inondations provoquées par de fortes pluies dans le sud-ouest de la Pologne, le nord de la République tchèque et le sud-est de l'Allemagne s'est alourdi dimanche à dix morts et des milliers de personnes ont dû être évacuées, ont indiqué les autorités locales.

De fortes pluies ont provoqué des crues soudaines qui ont fait au moins 11 morts ce week-end en Europe centrale, tandis qu'en Lituanie une tempête a fait au moins quatre morts.

A l'extrémité sud-ouest de la Pologne, trois personnes au moins ont été tuées.

De l'autre côté de la frontière, en Allemagne on déplore trois morts, et en République Tchèque, le bilan s'est alourdi à cinq morts et trois disparus.

En Lituanie, des chutes d'arbres et de murs ont fait quatre morts et plusieurs blessés. Des milliers de personnes sont privées d'électricité à la suite d'une tempête qui a balayé le pays dimanche, ont rapporté les services de secours.

A Bogatynia, en Pologne, la rivière Miedzianka est sortie de son lit à la suite de pluies diluviennes et a très rapidement inondé la ville, grossie encore par la rupture d'un barrage. La Miedzianka est un affluent de la Nysa (Neisse), qui forme la frontière avec l'Allemagne.

L'armée, la police et les pompiers utilisent des véhicules amphibies, des hélicoptères et du matériel de déblaiement pour évacuer les victimes et dégager les rues étroites des débris et des véhicules endommagés qui les encombrent.

La météo ne prévoit pas pour l'instant d'autres averses importantes en Pologne.

En Allemagne, les autorités ont, au cours du week-end, évacué 1.400 personnes des abords la ville frontalière de Görlitz où le niveau de la Neisse est monté de sept mètres. La télévision a montré des images d'eau dévalant la rue principale de la ville.

Ailleurs en Allemagne de l'Est, la décrue a commencé.

Samedi, trois personnes se sont noyées à Neukirchen, près de la frontière tchèque.

En République Tchèque, l'armée et des secouristes ont été appelés en renfort dans le nord du pays pour évacuer à l'aide d'hélicoptères les localités les plus affectées, isolées par des rivières en crue.

Bien que la pluie ait cessé de tomber dimanche en début d'après-midi et que la décrue se soit amorcée, de nombreux villages tchèques restent coupés du reste du monde. Les trains ne circulent pas et la boue rend difficile l'acheminement de camions et de secouristes dans les zones les plus affectées.

Des tempêtes et des vents violents ont privé samedi d'électricité plusieurs régions de l'est de la Slovaquie, mais on n'y déplore ni victime, ni dégâts importants.

----------------------------

Des coulées de boue en Chine font 127 morts, nombreux disparus

Haut du formulaire

Bas du formulaire

A la suite de pluies torrentielles, des coulées de boue ont fait au moins 127 morts et de nombreux disparus – peut-être 2.000 – dans la nuit de samedi à dimanche dans le nord-ouest de la Chine, rapportent l’agence de presse officielle Chine nouvelle et la télévision.

Glissements de terrain en Chine: au moins 127 morts et 1.300 disparus

(Belga) Au moins 127 personnes ont été tuées et 1.300 sont portées disparues à la suite de glissements de terrain causés par de fortes pluies dans le nord-ouest de la Chine, a annoncé dimanche Chine Nouvelle, alors que le pays est confronté à ses pires inondations depuis dix ans.

----------------------------------

Quand ce n’est pas « naturel », l’être humain s’en mêle…

Une cinquantaine de morts dans une série d'attentats en Irak

Une série d'attentats à la bombe ont fait plus de cinquante morts au cours des dernières 24 heures dans l'ouest et le sud de l'Irak, déclare-t-on de source proche de la police.

-----------------------------

Constaté ce dimanche 8 août vers 20 heures dans le sud de la Belgique : un nuage de pollution important porté par des vents du nord… ???

Lu sur internet :

une partie des géologues pensent que le centre de la terre serait une centrale nucléaire géante. L'uranium risquerait dans les prochaines années à manquer mais on ne sait trop quand. Cet arrêt provoquerait le refroidissement de la Terre. De plus, sans le champ magnétique la faune et la flore seraient déstabilisées provoquant peut-être leurs pertes. Mais, l'effet le plus grave sera l'arrêt du champ magnétique terrestre qui nous protège des jets de matière provenant du soleil ou autre (on l'observe sous forme d'aurore boréale ou australe au niveau des pôles). Ceci nous enlèvera donc notre bouclier magnétique qui nous rendra vulnérable aux émissions diverses provenant de l'espace (augmentation des cancers et de la mortalité)

A quand la fin du monde ?

 

12:51 Écrit par Georges Le Belge dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.