29/02/2012

Les crânes de cristal (suite)

Les crânes  8-9-10-11-12 … de …./13

 

Le crâne « Mayan »

Retrouvé au Guatemala, à la frontière du Honduras, au début du XXe siècle, il est considéré comme une véritable œuvre artistique. Les caractéristiques du crâne sont difficiles à trouver sur Internet, ce dernier étant impopulaire et méconnu. Il aurait été apporté au États-Unis par un prêtre autochtone (en même temps que le crâne d'améthyste) et aurait été étudié par la société Hewlet-Packard, qui en serait venue à la conclusion qu’il était aussi une relique authentique. Comme beaucoup d'autres crânes, sa méthode de conception est des plus insolites. Il fût sculpté dans un bloc uniforme de quartz clair. Comme les autres reliques jugées authentiques, il aurait été un artéfact Maya. Plusieurs jugent qu'il serait daté entre 5000 et 36 000 ans, une théorie qui sème beaucoup de spéculations chez les septiques comme chez les convaincus. Il y a peu d'information disponible sur ce crâne ou sur ses propriétaires.

 

Le crâne «E.T.»

 

Surnommé E.T. à cause de sa forme rappelant vaguement la créature de science-fiction de Steven Spielberg, le crâne E.T. est fait d’un cristal noircit peu translucide. La pointe du crâne est légèrement exagérée et la grosseur des orbites  le fait ressembler à un crâne d’extraterrestre. Il fût aussi trouvé en Amérique Centrale au début du XXe siècle et est maintenant la propriété de la hollandaise Joky van dieten Maasland. Ce crâne aurait été à l’origine d’une guérison miraculeuse, alors que sa propriétaire Joky aurait souffert d’une tumeur au cerveau. Une forme serait apparue dans le crâne, au même endroit que se situait la tumeur de Joky alors que celle-ci avait miraculeusement guéri. Comme dans n'importe quelle guérison de la sorte, ce sujet soulève la controverse et nombre de septiques exigent les preuves d'une telle affirmation. Ce récit aurait facilement pu être créé dans le but de promouvoir la vente de cette relique. Malgré tout, il reste probable que ce crâne soit lui aussi un authentique crâne de cristal Maya.

 

Le crâne d'Améthyste ou Ami

 

 

 

Ce crâne a été trouvé au Guatemala au début du siècle et apporté aux États-Unis par un autochtone, en même temps que le crâne "Mayan". Tout comme lui, il fût aussi soumis à l'expertise de la société Hewlet-Packard et les conclusions furent similaires à celle du crâne « Mayan », la direction de la taille est contraire à l'axe du cristal. Ce crâne à été fabriqué à partir d'un bloc uniforme de quartz pourpre, il n'est donc pas translucide ni transparent, mais tout à fait opaque. Il appartient maintenant à un groupe d'hommes d'affaire qui en font une exploitation commerciale et qui espère le vendre pour 50 000 000$ U.S.  

 

 

Le crâne à la croix reliquaire

 

 

De taille plus petite que la moyenne des autres crânes de cristal, cet artéfact doit son nom à un trou que les espagnols ont creusé au sommet du crâne afin de pouvoir y planter une croix. Nous savons également que les dents ont été retouchées. Les circonstances entourant la découverte de ce crâne sont mal connues, les espagnols auraient mis la main dessus peu après le début de la conquête de l'Amérique du sud.

 

 

Le crâne de cristal rose

 

 

Ce crâne, même si ses dimensions sont différentes de celui de Mitchell-Hedges, est probablement celui qui lui ressemble le plus. De petite taille, il fût sculpté dans un bloc de quartz rose et est composé de deux morceaux (la machoire peut se détacher du crâne). La plus grande ressemblance se situe dans sa conception, la finition du polissage est d'une qualité qui aurait définitivement été impossible à atteindre pour les technologies préhispanique.


Il aurait été trouvé aux frontières du Honduras et du Guatemala.

 Il n'est pas translucide mais bien opaque.

 

08:31 Écrit par Georges Le Belge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.